FHaF: Info sur le droit à l'AI

 

Autour de la question « De nombreux assurés ignorent avoir droit à l’AI »

Les récents articles parus dans la presse au sujet d’un changement dans la pratique de l’AI pour octroyer les rentes peuvent induire en erreur et pousser certains assurés à penser qu’ils ont droit à une rente.
Voici quelques informations utiles pour savoir si oui ou non on peut être directement concerné.

Il est utile de savoir que l’octroi d’une rente AI dépend de la perte de gain durable qu’une personne doit supporter suite à une affection congénitale, une maladie ou un accident. L’AI fait une comparaison des situations avant et après l’avènement d’une atteinte à la santé.
Avant l’atteinte à la santé l’assuré exerce des activités : certaines salariée, d’autres pas, notamment celles qui impliquent la tenue de son propre ménage.

Il y a donc des assurés qui, au moment de la survenance de l’atteinte à la santé prise en considération par l’AI, exercent en partie une activité lucrative et, pour l’autre partie d’un 100%, s’occupent de leur propre ménage. Par exemple, ils travaillent à un horaire de 50% et utilisent l’autre 50% pour leur ménage. Or, cette nouvelle réglementation concerne cette catégorie d’assurés. Cependant, même les personnes faisant partie de cette catégorie n’ont pas automatiquement droit à une rente AI. Leur cas doit être examiné en tenant compte aussi des autres facteurs déterminants. Il est donc important de savoir, que toute personne qui travaillait à plein temps au moment où l’atteinte à la santé est survenue n’est pas concernée par ce changement et ne peut donc pas prétendre à une révision de son cas par l’AI.

27.02.2018      Le comité du Forum Handicap Fribourg